Chroniques Radio Canada

Le vin : des nouveautés à découvrir!

Aujourd’hui je vous parle de vin, mais je vous parle aussi de grands hommes qui sont derrière vos bouteilles!

Cette semaine je vous propose de découvrir les grands hommes qui sont à l’origine de grands vins! Le premier, que j’apprécie pour sa curiosité et son non-conformisme, c’est Randall Grahm, derrière les étiquettes Bonny Doon Vignard. Depuis 30 ans, Randall Grahm c’est le renouveau de la Californie viticole, il a pourtant commencé avec un master en littérature et a fini par travailler dans une petite boutique de vin! Grand amoureux du pinot noir, il se rend compte à l’acquisition de son vignoble que le cépage est presque impossible à travailler pour donner des vins de qualité. Sur une parcelle du domaine, il découvre alors les cépages du Rhône présents en petite quantité, et réalise que ces derniers sont prometteurs à travailler dans le sud de San Francisco. En s’intéressant à ces cépages, il crée la cuvée Le Cigare Volant, baptisé à la suite d’un voyage sur les vignobles de Château Neuf du Pape où il découvre qu’un décret interdit le survol de la commune par tout Objet Volant Non Identifié! Randall Grahm s’impose progressivement en Californie, puis adopte un virage soudain pour redevenir un petit producteur qui se concentre à faire moins, mais mieux, en limitant au maximum le nombre d’interventions sur ses produits. Son Vin Gris de Cigare, millésime 2017, trouve son intérêt majeur dans sa pureté, qui transparaît même à travers le verre! Un vin gris peu coloré, très pâle, complètement sec, avec un côté fruité très tendre. Il travaille ici avec les lies pour donner un côté crémeux au vin et lui donner toute sa structure. Bonny Doon Vin Gris de Cigare, c’est digeste, magnifique, du grand art en rosé, on travaille le grenache peu dénaturé, à servir bien frais et à déguster avec du crabe ou un homard des îles de la Madeleine, les derniers de la saison!

Je continue de vous parler des grands hommes du vin, qui trouvent leur force selon moi dans leur caractère visionnaire, avoir un pas en avant sur leur monde est une qualité indispensable! Depuis quelques années, ces personnalités vont retourner vers le « moins » : moins de bois, moins d’interventions, moins d’extractions, on veut retrouver la pureté et la finesse des produits, en remettant en perspective toute la définition du terroir. Dans cette vision novatrice Randall Grahm, est aussi de ceux qui se battent aujourd’hui pour mettre les ingrédients sur les bouteilles, un point fondamental pour savoir ce qui se trouve dans nos verres! Ma deuxième proposition nous emmène loin des États-Unis. On retrouve Michele Chiarlo dans le Piémont, un producteur qui joue sur les traditions depuis les années 50. Il travaille aujourd’hui avec ses deux fils sur le domaine. C’est un précurseur aussi dans sa vision collaborative pour représenter les régions et les cépages dans un esprit de reconnaissance. Il est finalement un des premiers à adopter les cépages autochtones de la région : le moscato, le barbera et le nebiolo (qui se cache derrière l’appellation Barbaresco). Depuis quelques mois en SAQ, on retrouve des vins à des rapports qualité-plaisir imbattables comme le Palas Barbaresco, à un prix incroyable pour du Barbaresco! Il est travaillé en tradition, par là je veux dire on ne va pas le charger de tanins trop durs ou trop secs! On y retrouve des notes de tabac, de réglisse noire, de cacao, ces arômes de sous bois, en bref, un très beau nebiolo! Au BQQ, avec une côte de porc, il devient très intéressant, on le sert légèrement rafraîchi (la température de service fait toute la différence dans l’appréciation d’un bon vin)!


Bonny Doon Vin Gris de Cigare (États-Unis)

Code SAQ : 10262979

Prix : 22,75 $ $

Alcool : 12 %

Sucre résiduel : 1,7 g/l


Michele Chiarlo Palas Barbaresco (Italie)

Code SAQ : 12909625

Prix : 26,35 $

Alcool : 14 %

Sucre résiduel : 1,9 g/l


Pour entendre mon entrevue, cliquez sur le lien plus bas

Toute la chronique ici