Chroniques Radio Canada

Quels vins boire avec le homard?

À grand plat, grand vin et vice versa!

Donc je vous propose deux très beaux produits pour aller avec le homard, car la saison commence maintenant!

Je fais une parenthèse avant de commencer sur les vins, car du 21 au 24 mai, aura lieu à Montréal cette année, le prestigieux concours du meilleur sommelier des Amériques! Et nous avons la chance d’avoir deux Québécois qui y participent pour représenter fièrement le Canada, Carl Villeneuve Lepage et Pierre-Alexis Soulière (déjà respectivement élus meilleurs sommeliers du Canada et du Québec). Si ça vous intéresse d’aller voir la finale, il reste quelques places disponibles en ligne. Et j’ai de bons espoirs de voir nos deux Québécois sur le podium cette année!

Revenons avec nos vins pour accompagner le homard! Ma première suggestion nous amène en Bourgogne. Je vous le disais il y a quelques semaines, la Bourgogne est rendue extrêmement chère, et pourtant ce blanc reste très raisonnable. On découvre ici la maison Chartron & Trébuchet, un négoce bourguignon fondé en 1984. On est ici avec une appellation un peu moins connue, mais qui a fait un très beau produit! Ce petit joyau qui ne paye pas de mine est un Bourgogne Hautes-Côtes de Beaune. Un millésime 2016 avec une belle tension et une belle acidité qui va vraiment garder la bouche fraîche. 100% Chardonnay et je vous le suggère aujourd’hui, car généralement, avec le homard on va ajouter un peu de beurre, et bien ce vin là va justement rappeler cette texture un peu beurrée! Je vous le propose aussi parce que le homard présente une pointe un peu saline et presque un peu sucrée et avec le chardonnay l’accord est toujours délicieux. On est sur une petite distribution, il va donc falloir faire vite pour en profiter!

Pour ma deuxième suggestion, on est sur les couleurs rosées de la Provence. Depuis quelques années, la tendance est à ces vins rosés, moins colorés, plus légers, frais et secs et c’est pour cela que la Provence devient la région de prédilection pour les choisir, où presque 9 bouteilles sur 10 qui y sont produites… sont rosées! Si l’appellation Côte de Provence est la plus importante, je vous en propose ici une plus petite, née un peu plus tard: Coteaux Varois en Provence. Une enclave au coeur de la région qui nous emmène au nord de la ville de Toulon, dans une région un peu plus fraîche au niveau de la production. À 17.80 $ on est sur un prix quasi imbattable, avec un produit bio, disponible dans 360 magasins. Une dominance de cinsault qui réussit très bien au rosé, en ce sens qui ne les rend pas trop bonbons. On va avoir des notes qui rappellent l’abricot, un côté floral intéressant, très fraisdigeste et complètement sec (le plus sec que l’on peut aller chercher dans le fond). Un rosé complètement à la hauteur pour du homard, et qui, si on n’a pas le budget pour ce crustacé un peu prisé, peut aussi très bien fonctionner avec des crevettes de Matane, en guédille par exemple. Rapide, simple à faire et qui vont vous offrir un accord fantastique. La vraie bonne nouvelle c’est qu’ à 17.89 $ on peut se permettre d’en prendre plusieurs bouteilles.

Fait anecdotique, ce produit chouchou avait très bien fonctionné l’an passé, et la SAQ en avait donc fait une commande dès la fin de l’été passé pour la saison suivante, sans savoir que l’hiver allait se caractériser par une période de gel très importante! Ce qui fait que la quasi-totalité de la production se retrouvesur notre marché!


Chartron & Trébuchet Bourgogne Hautes-Côtes de Beaune 2016 (France)

Code SAQ : 882399

Prix : 22,95 $

Alcool : 13 %

Sucre résiduel : 2,1 g/l


Château La Lieue Coteaux Varois en Provence 2017 (France)

Code SAQ : 11687021

Prix : 17,80 $

Alcool : 13 %

Sucre résiduel : 1,6 g/l


Pour entendre mon entrevue, cliquez sur le lien plus bas

Toute la chronique ici