Chroniques Radio Canada

Des vins de Bourgogne à déguster!

De retour d’une semaine de dégustation en Bourgogne, je vous reviens avec de jolis millésimes : 2014, 2015 et 2016. On s’oriente sur des choix qui vont être plus rares à trouver, en raison des conditions métrologiques qui ont largement perturbé les récoltes des producteurs et des produits un peu plus chers que d’habitude, car la Bourgogne intéresse de nouveaux marchés comme la Chine ou la Russie qui font spectaculairement monter les prix!

On arrive à une transition en Bourgogne, où certains grands crus sont littéralement en train de nous glisser entre les doigts parce qu’ils deviennent hors de prix! Il est alors important de dénicher des valeurs sûres, des beaux produits qui vont faire plaisir sans trop se ruiner, comme ceux que je vous présente ici.

Pour ma première suggestion, je vous propose un blanc d’une qualité exceptionnelle. Je mentionne quand même que c’est la toute première fois que le Chablis William Fèvre est en rupture, sur un produit régulier qui a toujours été disponible! Le producteur n’a simplement plus de vin à vendre. Cela signifie aussi que quand ils reviendront sur le marché, avec le taux de change, on aura des bouteilles à 4 $ ou 5 $ plus chers. Un Chablis 100% Chardonnay que je vous conseille parce qu’il reste encore deux semaines pour la saison du crabe des neiges! Testé et approuvé à ma table, l’accord est parfait avec le crabe un peu salin et sa chair sucrée. Ce blanc s’enligne sur ces saveurs avec des arômes de pommes, de citrons verts, avec une pointe lactique en étant, lui aussi, un peu salin. Disponible dans 150 magasins, mais attention les entrepôts sont vides, faîtes vite!

Pour ma deuxième suggestion, on est avec un rouge de Mercurey sur la côte chalonnaise. Toujours sur des très petites quantités avec une très belle qualité. Le millésime 2015 offre un pinot noir très bien travaillé qui va apporter toute la tendresse à ce vin, on a l’impression d’enfiler une chemise de soie! Fin, frais, élégant : si vous aimez les vins puissants, riches et pesants, on est complètement à l’opposé. Ce qu’on aime particulièrement, c’est qu’il va permettre de faire de très beaux accords. Ses arômes de cerise, sa pointe florale et finalement sa petite touche boisée viennent le maquiller et le rendre délicieux avec un tataki de thon, un fromage assez jeune ou, pour un peu d’exotisme, avec de la caille déglacée au vin rouge! Le seul bémol, les quantités sont extrêmement limitées!


William Fèvre Chablis Les Champs Royaux (France)

Code SAQ : ​276436

Prix : ​24,20 $

Alcool : ​12,5 %

Sucre résiduel : ​2 g/l


​Château Philippe-Le-Hardi Mercurey Premier Cru Les Puillets 2015 (France)

Code SAQ : ​869800

Prix : ​29,60 $

Alcool : ​13 %

Sucre résiduel : ​2,5 g/l


Pour entendre mon entrevue, cliquez sur le lien plus bas

Toute la chronique ici